Korpuz niverel


Tranodoù PCRE : . arouezenn diforzh ; ^ deroù linenn ; $ dibenn linenn ; [ab] a pe b ; [^ab] arouezenn estreget a ha b ; bomm1|bomm2 an eil bomm pe egile ; (bomm) evel er Jedoniezh ; ? gwech ebet pe ur wech ; * gwech ebet, ur wech pe muioc'h ; + ur wech pe muioc'h ; {n} n gwech ; {n,m} etre n hag m gwech ; {n,} n gwech pe muioc'h ; [ad] a, b, c pe d ; \ nod trozañ.

Tranodoù spesadel :   esaou, kedell pe hoskell ; _ kedell pe hoskell ; ~ hoskell pe get ; # ger diforzh ; § kemmadurioù, pe argemmadoù dibenn ger ; = teskad angoullo hirañ hep kuitaat ar frazenn ; \ nod trozañ.

Nodoù arbennik : bloaziad.berradur/rummad nod liammañ ; -kantadur nod ezkaelañ ; * arouezenn(où) diforzh pe netra.

Berradurioù : AAKE  AAKL  ADBR  ADBr  AGTG  AHBT  ALEKS  ALLO  ALLOR  AMRZ  ANARV  ANDES  AOTR  AQSU  ARBLU  ARC'HAR  ARC'HI  ARC'HOR  ARCHA  ARK  ARMAB  ARPA  ARPRI  ARPRO  ARRAN  ARVR  ARW  ATC  ATST  AVEL  AVIZM  AVKA  BAG  BAN  BAZ  BBZ  BEBLE  BEScrom  BHSK  BILZ  BIVE  BJM  BLBR  BMN  BMSB  BOBL  BOEG  BOL  BRYV  BSG  BSGU  BSLss  BUBR  BUE  BUEr  BUJA  BUKE  C  C'HOANT  CBOU  CDCo  CDFI  CDFi  CHAGR  CHB  CONS  CRYP  DEDIS  DIHU  DISLE  DITIU  DOAN  DOGA  DRSP  EDFI  EKG  EMG  EMPA  EMSA  EN  ESBR  ESBr  FAG  FEZO  FHAB  FHB  FLF  GACTH  GARMA  GET  GLC  GWAL  GWE  GWEN  HADE  HB  HBAL  HEB  HIGO  HOBBIt  HOPFR  HSH  HTC  IATA  IBR  ISDB  ITERC'H  JAC  JEDO  JEDON  KADO  KAGW  KAIM  KARVU  KBRE  KBSA  KEME  KKAF  KLAL  KMAF  KOABR  KOZHN  KPSA  KROB  KSFR  LAVA  LAVAR  LKAB  LLB  LLMM  LSAV  LZBl  LZMR  M  MAKE  MANO  MASAG  MAV  MBJJ  MBJL  MBR  MDM  MGK  MIL  MMKE  MMPA  MSTR  MVRO  NIKO  NOLU  NOME  NOZKA  OALD  OCHOM  OGWEZ  OPVI  PERIG  PINOC  RECe  REGRO  RESI  RESi  RGE  ROUGW  ROZLA  ROZTR  RUSq  SAG  SAHE  SAPF  SATR  SIOUL  SKRIV  SKSA  SKVT  SMM  SP  SPON  SRD  ST  SVBV  TIAND  TKAL  TLK  TRAG  TREM  TRIMA  TSPY  UNHUN  URGAN  VROJ  YAYA  ZAMA 

Rummadoù : abalor  abgrall  auffret  bayon  berr  berthou  biler  bleuzen  bleuzenn  borgn  brizh  brogarour  carne  caroff  denez  dianav  dipode  drezen  du  dumoulin  ernault  ernod  eujen  floch  gall  goesbriand  goff  gonidec  gonideg  guilhom  gwilhou  gwilhouzig  helies  herri  herrieu  inisan  inizan  jaffrennou  joanno  kadored  kaer  kelaouenn  kervarker  klerg  krog  kromm  lae  lagadeg  lagadeuc  lavar  ledan  lermen  loth  luzel  mae  marigo  marrec  mezmeur  milin  moal  morvan  noalleg  perrot  pluenzir  prad  preder  prijant  riou  roparz  roudot  rozeg  rusquec  seite  sevellec  sklison  taldir  trivarz  troidigezh  troude  uguen  uhel  yann 

Skouerioù : 1 ; 2 ; 3 ; 4.


1929-1.OALD
Pour
notre vieux Poète Berthou
Xotre Carnet


lllii.l
Pour notre vieux Poete Berthou
Première Liste : 075 í'raucs


1929-2.OALD
ER GEMENE. — Les Vedettes de chez nous. — Echos et nouvelles.
— Bibliographie. — Souscription Yves Berthou. — Illustrations.
Edm. L E B O U L C ' H , Directeur de la


Pour notre vieux Poète Breton
Yves Berthou (Kaledvoulc'h)
(JoUcctc faite, ail Pays de Galles, sous Végide du Gorsedd et avec

tawe, â gwneyd ymdrech i gasglu ychydig arian at Gronfa Erwan
Berthou,
(aledvoulc'h.) Addawodd sicrhau deg punt. Ond bel-


1929-3.OALD
des rentes viagères, et leur adaptation au coefficient .5 par rap-
port à 1911-18. Alors seulement JNI. et Mme Y . Berthou seront
trampiilies sur l'avenir.


1929-4.OALD
Les Gorsedds d'avant 1914 furent, en majeure partie, organisés
par Yves Berthou (Kaledvoulc'h). Toutefois, ceux de Locronan et
de Hennebont furent l'œuvre de IJnvani^iz Arvor.


Une nouvelle rédaction proposée fut approuvée
j^ar Berthou et la majorité des Dignitaires. Elle fut donc publiée
et f st entrée en vigueur, après qiu;lques correctifs apportés l'année

Et les bardes chantèrent. Kaner Léon interpréta une touchante
mélodie de Berthou qui fut un des promoteurs du
mouvement

Miss Alis Mallt AVilliams (Merch Brychan).^
M M . Yves Berthou (Kaledvoulc'h), de Pleubian.
Ralph Allin-Collins (Halwyn), de Londres.

Gant T O N T O N P H I L G A V I O M A R C ' H
Da Erwan Berthou
{Kaledvoulc'h)

Nedeleg kcuniraeg (des ])a])iers
de Le Fustec). — Pipi an Tlcrri ha Kato Ravet, par Berthou.
- Buez cur paour kez Kouer,


1930-1.OALD
Y v e s
Berthou
Les Chcmins de Per de ITCtat.


constante méditation, et j ' y vais le plus souvent possible.
(Lettre à Y . Berthou, 21 mai 1903).
*

à 30
francs, de Berthou.
Troisième prix : 25 francs. — Quatrième prix : Buez Ar Sent,

Kerscau et Cabioc'h, adjoints au maire du Huelgoat ; M. Bothorel,.
pharmacien au Huelgoat ; M. Ollivier Berthou, publiciste ; et M .
Pierre Mocaër, de Brest ; M. Joseph Ollivier, chir.-deidiste à Lan-


1930-2.OALD
Geffroy ; Q. Le Rumeur ; Léon Dubreuil ; Théodule Ribot ; Glao-
da'r Prat ; H . La Terre ; Yves Berthou ; Morvran-Goblet ; Pol
Diverrès ; Guy Roparts ; Yves


1930-3.OALD
gant
Taldir, — Pipi 'n Heri ha Kato Ravet, gant Berthou.
— Lou-


palité de Pleubian du geste de Justice sociale qu'elle a accompli
en faveur du Grand Druide Berthou et de son épouse.
Lundi 25 Août

Emon
(voir l'article de Berthou), vit le jour grâce à notre ami
Camille Le Mercier d'Erm, aidé des libéralités de Madame


1930-4.OALD
jacques; Leonik Le BOUCIKU'; Jules Gros; Kernével; Ph. Le-
besgue; Yves Berthou
(Kaledvoulc'h); Louis Gourlet ; Loeiz


P A R I S .
Da Erwan Berthou.
— Mezek onn, ken ec'h oun, o veza lezet

KALEDVOULC'H [Yves
Berthou),
Grand druide de Bretagne


1931-1.OALD
—Tenzor ar barz,
gant Berthou. — E louzou da bep klenved, gant Ar Flocli.


nombre
trois, par Berthou. — Les Ouvrages d'art de Bretagne. — Les
enfants illégitimes, par Le Guennec. — Le Saumon de Kenti-

LITTERAIRE
Yves Berthou et Philéas Le Besgue (en collaboration) font
éditer actuellement à Paris un volume de Philosophie Celti-

^•
Ionsieur & iviadame Yves Berthou
L.


1931-4.OALD
Y.
Berthou
(Kaledvoulc'h)


1. — TENZOR A R BARZ, O U Dictionnaire des rimes bretonnes,
])ar Y. Berthou
(Kaledvoulc'h).


1932-3.OALD
Rappelons que M. Heugel est l'éditeur de Dindan an dero droui-
zeh, de Yves Berthou.


1932-4.OALD
M. le Druide lann Moffatt-Pender, des Highlands d'Ecosse;
M. Yves Berthou (grand-druide Kaledvoulc'h) ;
MM. Eugène d'Herbais (Marc'heg Arvor); Francis Even (Ka-Ì


par un Comité local de bons Patriotes, parmi lesquels M M .
Mocaër, Lomik Guéguen, Yves Berthou, Tréguier, Mlle P .
Torcol, Jean Le Gall (Ab Sulio), Michean, qui n'ont rien né-

le Bardisme, à un carrefour de la vie, où il s'est rencontré avec
i v o s Berthou
( E a k . ' d v o u I : ' ] i ) , avee André Savoret, et avec Philéas


1933-1.OALD
Leon
L'agonie et la mort d'Yves Berthou....
Naontegveid Kantved maro Jezus-Krist. .


Faut Rosee (ar Werc'hez Ru)
Erwan Berthou (Kaledvoulc'h)
Spered Tregeriz

Hon Droniz Meur Erwan
Berthou^
en despet d'ar remm a

*
Et voici qu apparati Yves Berthou, 37 ans, ingénieur aux Usines
Niclausse à Paris. Il en a marre de la Capitale. Il forme le projet

Erivan
Berthou.
Yves Berthou avait déjà, on 18()9, une dizaine d'années do litté-
rature française

Zont,
M. Guillaume Berthou, ex-employé à hi Poudrerie du
Moulin-lîlanc (Finistère), demeurant à Guipavas.

SUI- la « Fabrication des Ex])losifs. »
M. Berthou s'est défendu d'avoir participé en quoi que ce
soit à l'Attentat de Rennes. Ses dénégations paraissant sincè-

— Deuxième interrogatoire de l'Ingé-
nieur-Chimiste Guillaume Berthou, à Gui])avas.
Diinancha

breton est du dialecte léonais).
— « M. Guillaume Berthou, pharmacien à Guipa vas, en
(( Léon, est condamné A quitter la Bretagne avant trois mois;

qu'en divulguant ce document, il a voulu d'une part dissiper
les soupçons qui ont pesé sur son ami Berthou, et d'autre
part couiirmer ce qu'il a déclaré au Commissaire Mallet, dans

mis à Rennes et en Anjou. De nouveau « interrogé » , M. Guil-
laume Berthou, cliimiste à Guipavas, excédé, obtempère au juge-
ment (Xi^.Qwen ha / ) / / , et émigré avec sa fillette orpheline à Mar-

2 bis. Rue Vi vienne, PARIS 2°.
Pendant l'hiver de 1901, raconte le druide Berthou, deux
((


1933-2.OALD
et d'Ingrandes. — La vie bretonne. — Questions et Réponses.
— La mort dramatique cle Yves Berthou. — Carnet de nos
Abonnés. — Bibliograijhie.


It'agonie et la mort dramatique
de Yves Berthou (Kaledvoule'h)
I 8 e > l

par
Yves Berthou
est entré dans l'Histoire de Jîietagne. Il a

Poussé par un amour inas.souvi du |)ays natal, l'ingénieur
Yves Berthou était venu de Paris, en 1918, habiter sa mai-
son de Pleubiau, après avoir vendu la ferme de ses parents. Tl

vêtements en haillons.
puisqu'il n'en avait plus, et que Madame Berthou oubliait, éga-
rait et perdait tout. Et le druide était incapable de marcher,

mieux se taire. Elle a été internée à l'Asile de Bégard.
Le plus triste, c'est que les Berthou de Nantcanatf n'avaient
aucune parenté rapprochée.

Une trentaine de personnalités de la conmiune y assistèrent,
dont M. Pierre Berthou, maire et M . Connan, notaire. Malgré
la publicité donnée dans les quotidiens à cette cérémonie reli-

Notre Revue vîommencera à partir du prochain numéro (jull
let), la publication de la relation (^ue Berthou avait écrite pour
« servir à l'iiistoire de sa vie » .


1933-3.OALD
Ganet on en Pleuvian, ar 4 a viz Gwengolo 1861, mab da
Erwan Berthou, labourer douar ha da Elisabetli Bidamant.
Da vare o eureud, ma zad oa 51 bloaz ha ma mam 28.


cereau, Florian, Louis Pauliat, Jean Baffier, Emile Chazot, Dous-
set, Divoire, Yves Berthou, etc... Et on lança la Revue cles Nations
à tendances panceltiques et inter-européennes.

Au sortir de ce Banquet, justement, je fus accosté par un ex-
Breiz-Atao, le fameux Guillaume Berthou-Kerverziou, que Gwenn
ha Du condanma à l'exil pour avoir soi-disant (( renseigné la

thou, de Guipavas, avec les enquêteurs des attentats. Guillaume
Berthou est maintenant instituteur à Marseille. Il fut victime de la
Fatalité et de dénonciations calomnieuses. Il reste, dit-il, aussi


1933-4.OALD
mes prédécesseurs à la tête du Gorsedd, Jean Le Fustec et
Yves Berthou ; méthode pleine de sagesse, de respect d'autrui,
de tolérance politique et religieuse, accompagnée de clarté dans


1934-1.OALD
D I R ) . — Français ou Irlandais? ^
Yves Berthou chez
Pierre


A Paris, les éléments Bretons, alertés par Charles Le Goffic,
Pierre Laurent, Léon Durocher, Jean Le Fustec, Yves Berthou et
Jos Le Carguet s'intéressent à ce réveil de la gent estudiantine de

Ceci devait être dit comme introduction à cette page des mémoires
de notre regretté druide Yves Berthou, car il fut, à Rochefort, l'ami
et l'élève de Henri Mériot, qui tenait en 1893, cénacle de poètes.
Par son intermédiaire, Berthou connut Pierre Loti, et voici ce
qu'il en raconte. — F. J.).

qu'ayant
M'"*" V " Berthou sur le manuscrit qui vous intéresse, cette dernière
na pu me donner aucun renseignement concernant sa disparition.
« D'après ce que j'ai entendu. M'"*' Berthou a reçu ide multiples
visites depuis le décès de son mari. Il faut croire qu'elles ne


1934-4.OALD
A midi, je rencontrai à VHôtel des Bains, k Roscoff, le druide
Berthou (Alc'houeder Treger) et les bardes .Taffrennou (Taldir) et
Pic([uenard (Barz Melen). Ces messieurs, attablés à la terrasse de


gerbe sur la tombe du grand-druide
Berthou
(Kaledvoulc'h),

et des Sonneurs de (Carhaix, donna une belle séance théâtrale bre-
tonne, dont malheureusement de son vivant, le pauvre Berthou ne
vit jamais de semblable à Pleubian.

Henry Mériot, qui a 77 ans, vit toujours à Rochefort, où Yves
Berthou le fréquenta en 1894. Il était relieur, et ses enfants, aujour-
d'hui, le remplacent. Sa vie s'est écoulée calme et digne, entre son

VIII. Une conférence de J. Heugel. L'Héritage des Gaules, par A.
Savoret. Lettres d'Yves Berthou aux fondateurs du Collège. Hymne
des Gaules, par Ph. Lebesgue et J. Canteloube. Composition actuelle


1935-2.OALD
concerts des Bardes du Ti Kaniri Breiz avec Y v e s
Berthou,
L é o n Le Berre, Loeiz Herrieu, Noiiel de Kerangué ; sous ces


1935-3.OALD
kouezadeg-Veur, epad an tri devez a c h o m c h o m p eno. Charlez
Ar Goffik, Y a n n A r Fustek, Erwan Berthou, L e o n Durocher,
Per Laurens, Moris A n Dault, hag ar c'hemroad John


hag egile. Da goania ec'h e c h o m p da di Y a n n A r Fustek, 59,
rue Lepic, eur w e c h ; eur w e c h all da di Erwan Berthou, 140,
rue d'Allemagne ; eur w e c h all da di Moris A n Dault, leorier,

Erwan
Berthou a
flamine


1936-1.OALD
Yves
Berthou,
65


1936-3.OALD
Rade-
nac; secrétaire : Guillaume Berthou;
trésorier : Yves


1937-1.OALD
KERVERZIOU
(G. Berthou).
LAMBLAY (Lauise).


Carnet de nos Abonnés
Le dictionnaire des Rimes de Berthou..
Skritellou brezonek.

Gwilherm
Berthou-Kerverziou,
n'int ket dilezet, evel m ' h o deus

de 1900. Citons parmi les bardes qu'elle fit connaître : Yves
Berthou, J o s e p h Jacob, Charles Le Bras, Charles Guennou,
T h . Pi 1

prîmes un autobus, qui nous mena au 59, rue Lepic, chez M. et
M""* Jean Le Fustec. De là, on alla quérir M. et M"* Yves Berthou,
au 140 de la rue d'Allemagne.

Antoine Bott, le libraire Maurice Le Dault, le gazier Yvonik Le
Bodolec, nos hôtes Le Fustec, Berthou et Edwards, et quantité
d'autres Bretons de Paris.


1937-2.OALD
: Ar Fusteg
( L e m e n i k ) , Berthou
(Kaledvoulc'h), ha Jaiïrennou


1937-4.OALD
PLEUBIAN. — Visite à la tombe du grand-druide précédent,
Yves Berthou (Kaledvouc'h). Ici, même abandon qu'à Kerma-
ria-Sulard. Cependant, il y a 1.000 francs de recueillis pour


Landerneau;
F. Andouard, de Saint-Malo; Guillaume Berthou, de
Saint-Brieuc; Gab Le Moal, de Gourin; James Bouille,, de Perros;


1938-1.OALD
Celtique, dirigé par Mme de Bellaing; elle-même fait le cours
élémentaire, et M. Gwilhern Berthou (Kerverziou), le cours
supérieur. Ils ont lieu dans un local aimablement prêté par


« De braves gens inopérants », tels furent Jean Le Fustec, Yves
Berthou, Pierre Pronost (auteur de Lili ha Roz Gouez), Jos Parker,
docteur Cotonnec, Théo Guyomarc'h, Fanch Abgrall, De La Gui-


1938-2.OALD
a la chance de disposer de talents variés, avec un érudit breton-
nant comme Gwilherm Berthou-Kerverziou, chanteur de surcroît;
un excellent ténor comme Yannik Moal, qui tient de ses oncles


1938-3.OALD
teurs du nom : feu le druide Yves
Berthou, de Pleubian; Guillaume
Berthou, dit de Kerverziou, notre
collaborateur,


i Le Baud.
Berthou.
Armoiries : D'or à l'éperTÎer

des Chemins de Fer; Armel Beaufils, artiste statuaire, malade; Guil-
laume Berthou; René Barbin, absent de Paris; M"* Simone Le Bour-
his; Paul Brousmiche, président des Finistériens; J. C. Le Bozec,


1938-4.OALD
Guillaume
Berthou-Kerverziou,
ingénieur-


lettre)
Mme Gait Brisset-Pennanroz ; M. Guillaume Berthou (oblig.
profes.) ; M. Aug. Boscher ; Mme Leone Galvez ; Abbé Jean-Pierre

Erwan
Bertou ; lann Ab Gwilherm
{lan

aotrou
Gwilherm^ Berthou, Barz Kerverziou. Goulenn ar reoliadur digant
Aot.
Berthou, 9, rue de l'Avre, Paris XV*. Skodenn-emezela :
1& lur. Ret eo gouzout mat ar brezoneg


1939-1.OALD
ar hyd y nos !
GAviîherm-Erwan Berthou a zo ganet
en Pemponll,


y viennent de source » dit Laurent Tailhade dans sa préface. Notre
poète breton Yves Berthou fréquenta dans sa jeunesse, Mériot à
Rochefort. Armand Gossez, secrétaire général de l'Académie de


1939-2.OALD
wella goude-ze en brezoneg a oa
Erwaii Berthou, ijiner o chom en Pariz, ha Per Pronost (barz
Treflez), eus a Vrest. An eil hag egile a ouie dispaka mad tre


(Seine-et-Marne) ; an Aotrou Chaloni Guiterel (Barz ar Bla-
wez); Ar Yeodet-Bocher (a Sant-Servez) ; Erwan Bertou (Al-
c'houeder Treger); ar Serjant Ar C'hozik (Karedik) a W e n -


1939-3.OALD
perc'hen en Kemperlé.
Erwan Berthou,
ijiner en Paris.


E touez paperou chomet ganimp diwar lerc'li hon c'henla-
bourer Kaledvoulc'h (Y. Berthou a Bleuvilian), hon eus dizo-
loet a nevez zo unan hag a gonte eur gavadenn varzus en doa


(pep gwir miret strizh)